The New Department of Islamic Art at the Louvre

Paris / France / 2012

183
183 Love 19,362 Visits Published
Department of islaimic Art at the Louvre (Fra - Ita) FRA - La création du nouveau département des Arts de l’Islam au sein du musée du Louvre représente une étape décisive dans l’histoire architecturale du palais et dans le développement du musée. Vingt ans après la création de la pyramide ces nouvelles salles représentent le plus important projet d’aménagement muséographique du musée. Elles abriteront demain l'une des plus belles collections d’objets d’Art de l’Islam au monde par la diversité géographique des oeuvres par l’importance de la période historique couverte et par la multiplicité des matériaux et des techniques représentés. Ce formidable projet est né du constat effectué dès son arrivée par Henri Loyrette président-directeur du musée du Louvre : les arts de l’Islam simple section du département des Antiquité orientales ne disposaient pas de salles propres à valoriser cette collection. Désirant « conforter la vocation universelle » du musée du Louvre « rappeler aux Français et au monde l’apport essentiel des civilisations de l’Islam à notre culture » et favoriser le dialogue des cultures et des civilisations le Président de la République Jacques Chirac avait d’emblée appuyé ce projet afin que le Louvre puisse déployer ces collections dans des espaces dignes de leur richesse et de leur diversité. Le 16 juillet 2008 lors de la pose de la première pierre des nouvelles salles de l’Islam le Président Nicolas Sarkozy a souligné l’importance de ce projet dans le cadre du dialogue entre les peuples et les cultures. Plus de 18 000 oeuvres seront ainsi exposées dans les futures salles – oeuvres du Louvre auxquelles s’ajouteront des dépôts substantiels de la collection de l’Union Centrale des Arts Décoratifs. Elles couvriront avec éclat l’ensemble du champ culturel de la civilisation islamique de l’Espagne à l’Inde dans toute son envergure chronologique du VIIe au XIXe siècle. Ces oeuvres dont un grand nombre seront offertes au regard des visiteurs pour la première fois ont également fait l’objet d’un extraordinaire chantier de restauration. Au long des huit siècles de son histoire le palais du Louvre a toujours su capter à chaque époque ce qui se faisait de mieux et de plus novateur dans le domaine de l'architecture. Installé dans l’écrin de la Cour Visconti restaurée au coeur même du musée le nouveau département des Arts de l’Islam sera un miroir de l’extraordinaire richesse du patrimoine artistique de l’Islam. Il s’inscrira dans la continuité des collections consacrées à l’Antiquité tardive du bassin oriental de la Méditerranée provenant de l’Egypte romaine et copte de Syrie de Phénicie et de Palestine (projet « L’Orient méditerranéen dans l’Empire romain »). La création et l’intégration de ces nouveaux espaces a constitué un véritable défi architectural dans un lieu si chargé d’histoire. Pour répondre à ce défi les architectes Rudy Ricciotti et Mario Bellini ont su trouver un subtil et élégant équilibre entre le néoclassicisme de la cour du XVIIe siècle et l’évocation des Arts de l’Islam à travers une verrière ondulante laissant passer discrètement la lumière du jour dans les espaces d’exposition. Cet ensemble remarquablement innovant alliant le verre et le métal prolonge l’aplomb des façades existantes de la cour Visconti pour créer deux niveaux souterrain (un niveau technique et un niveau où se déploieront les espaces muséographiques). À la fois architectural culturel et artistique ce grand chantier revêt aussi une autre dimension au coeur des missions du musée du Louvre ; une dimension universelle qui transcende les frontières et fait dialoguer entre elles des cultures et des civilisations différentes. Aujourd’hui le Louvre est un musée ouvert sur le monde et à la demande de nombreuses institutions dans le monde il est aujourd’hui présent sur tous les continents par des expositions des chantiers de fouilles des expertises scientifiques et muséographiques. À une époque où les dialogues et échanges entre les civilisations et les cultures revêtent un caractère fondamental le nouveau département des Arts de l’Islam sera un espace et un lieu à la fois témoin et carrefour d’une compréhension mutuelle; une passerelle entre Orient et Occident qui parleront de leurs différences mais aussi et surtout de leur histoire commune de leurs interpénétrations mutuelles tout au long des siècles. Le choix même du nom attribué à ces nouveaux espaces - département des Arts de l’Islam - s’inscrit dans une démarche que le Louvre veut assumer. Il s’agit en effet de présenter la face lumineuse d’une civilisation qui engloba en son sein une humanité infiniment variée et riche à travers une approche large et inclusive qui présente des mondes très divers (andalou mamelouk ottoman persan …). Le visiteur sera ainsi convié non seulement au parcours des oeuvres mais aussi à un véritable voyage sensible au coeur de la civilisation islamique. Dans cette perspective ces nouveaux espaces comprendront un important dispositif de médiation qui permettra de contextualiser les oeuvres décrypter leurs formes se repérer dans l’Histoire ou encore de recueillir l’avis de spécialistes. La construction des nouveaux espaces dédiés aux arts de l’Islam a été rendue possible par le soutien et par les mécénats exceptionnels de généreux donateurs. Dès l'annonce du lancement du projet Son Altesse Royale le Prince Alwaleed Bin Talal Bin Abdulaziz Alsaud présent lors de la pose de la première pierre en juillet 2008 fut notre premier mécène. Des contributeurs d'État se sont ensuite généreusement associés à ce grand projet : Sa Majesté le roi du Maroc Mohammed VI Son Altesse Cheikh Sabah Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah Émir du Koweit au nom de l'État du Koweït Sa Majesté le Sultan Qabous Bin Saïd Al-Saïd et le peuple omanais et la République d'Azerbaïdjan. De grandes entreprises françaises la Fondation Total et Lafarge ont souhaité soutenir financièrement la construction de ces nouvelles salles. D'autres donations individuelles ou d'entreprise ont contribué également au financement du projet : Bouygues Construction Marazzi Group la Fondation Orange Frédéric Jousset la Samuel H. Kress Foundation et Olivier Chalier Conseil. Par un effort financier exceptionnel l’État français et le musée du Louvre ont également contribué à la réalisation de ce projet à hauteur de 30% des coûts globaux du futur département des Arts de l’Islam et des salles de l’Orient méditerranéen dans l’Empire romain. Aujourd’hui pour en compléter définitivement le financement il demeure encore un besoin de 10 M€. Le mois de janvier 2012 voit l’achèvement de l’écrin architectural et notamment de la pose de son exceptionnelle verrière. A l’été 2012 lorsque l’installation des collections sera terminée l’ouverture des nouvelles salles du département des Arts de l’Islam sera le couronnement de près de quatre ans et demi de travaux. ITA - L’allestimento museografico sorgerà su una superficie di 3mila metri quadrati distribuiti su due livelli. “La Corte Visconti – spiegano i progettisti – non sarà coperta ma resterà visibile”. Si tratta di una scelta architettonica che i due architetti hanno abbracciato difendendo con forza l’idea di una “integrazione dolce e senza violenza” tra la contemporaneità del nuovo progetto e l’indiscutibile valore del sito storico destinato ad accoglierlo. Elemento peculiare del progetto è una singolare copertura flottante che di notte si illuminerà e durante il giorno diffonderà nello spazio circostante la luce naturale sino al piano interrato. “I nuovi spazi museali sono coperti da un velo luminoso che flotterà delicatamente sull’allestimento museografico diffondendo una discreta luce attorno. Grazie a questo “velo” i visitatori potranno vedere dall’interno dei nuovi spazi museali le facciate della corte. Dall’interno delle sale potranno ammirare il gioco di pieghe e onde della copertura che darà a tutto l’insieme una poetica suggestione”. Il progetto rifiuta il frazionamento spaziale per privilegiare la continuità dei percorsi. La luce naturale è diffusa dal “velo” la cui pelle multistrato è trattata in modo da controllarne l’intensità evitando l’eccessivo bagliore. Al piano interrato la visione del velo è possibile in diversi punti grazie a delle aperture immaginate alle estremità della corte. Risulta in tal modo confermato il ruolo di “unificatore della collezione” affidato alla singolare copertura. Quest’ultima consiste in una maglia reticolare costituita da tubi circolari in acciaio e lastre di vetro. Il “velo” si compone in particolare di due strati uniti da montanti verticali: quello interno è costituito dalla maglia in acciaio che si sviluppa in corrispondenza del soffitto mentre quello esterno è realizzato in vetro sul quale sono installati dei pannelli solari. Lo spessore della copertura varia a seconda delle esigenze strutturali: più ampio in corrispondenza dei pilastri di supporto più sottile ai bordi. La superficie si compone di triangoli (2352 per ciascuno strato) la cui proiezione su un piano orizzontale disegna dei triangoli rettangoli isosceli di circa 1m20 x 1m20. Per poter seguire la superficie curvilinea le dimensioni dei triangoli variano a seconda della pendenza.
183 users love this project
Comments
View previous comments
    comment
    Enlarge image

    Department of islaimic Art at the Louvre (Fra - Ita) FRA - La création du nouveau département des Arts de l’Islam au sein du musée du Louvre représente une étape décisive dans l’histoire architecturale du palais et dans le développement du musée. Vingt ans après la création de la pyramide ces nouvelles salles représentent le plus important projet d’aménagement muséographique du musée. Elles abriteront demain l'une des plus belles collections d’objets d’Art de l’Islam au monde par la...

    Archilovers On Instagram
    Lovers 183 users