Simone de Beauvoir footbridge

Passerelle Simone-de-Beauvoir Paris / France / 2006

67
67 Love 14,219 Visits Published
SIMONE DE BEAUVOIR FOOTBRIDGE (Eng - Fra - Ita) ENG The pedestrian bridge with a length of 304 meters links the new districts of Paris- Bercy and Tolbiac - and at the same time the new national french library with the Park Tolbiac. Flying above the busy freeways which track the Seine, the footbridge touches down on the quayside promenades and links the public plaza of the National Library with the new Bercy Park beyond the river, thus ensuring the centre-stage role of the Seine which it plays in the heart of Paris. Different to the average 100 meters in the city centre, the Seine has here a width of 150 meters. The two existing bridges in a distance of 700 meters delimit the «Bassin de Bercy». The new footbridge maintains the coherence of this unusually open Parisian space by reaching across the river in a single, continuous span, without intermediate supports. The pedestrian bridge associates architecture and structure inseparably. Two arches constitute the geometry of the bridge, the tender form answers to the strictness of the architectural environment. These arches are structure and pathfare at the same time. They compose a wide spanned rope and bow. The criss-crossing of the pathways permits different ways to cross the bridge and at the same time the free span of 194 meters. The overlay of the two force lines matches with the path-network. Several possibilities linked with different perspectives are offered to the pedestrian while crossing the bridge. Three paths succeed along the arch and the bow. The middle alongside the bow reveals the view of Notre Dame and historic Paris. The rope guides near to the riverside. Rope and bow produce an “eye” in the central section of the bridge. It offers a unique space over the water, to be intended as tribune for events on the water. The lower level of the lens forms a plaza 12 m wide and 65 m long which, enlivened by kiosks, cafes and other temporary installations. It invites the pedestrian to pause mid-route. The central deck, forming the upper part of the lens, protects these activities. The central piece anchors the bridge visually in the landscape, giving rise to a unique public space. The bridge is composed of three parts. It comprises a main central span across the Seine, coupled with two side spans across the urban freeways to either side, connected to the French National Library and the Tolbiac Park. The decks are clad in striated oak, with non slip inserts. The filling of the balustrades are made of stainless steel nets stretched vertically between the extruded aluminium handrail and a guiding rod at the bottom. The net is transparent but sufficient visible to convey a good sense of security. The illumination is integrated in the handrails. It underlines the outstanding silhouette of the bridge. By its innovative construction, the pedestrian bridge adopts the Parisian bridge tradition. FRA Texte de Dietmar Feichtinger, architecte – ingénieur Le pont est beaucoup plus qu’un pont. Ouvrage le plus fonctionnel de l’architecture, le plus utilitaire, il demeure pourtant par excellence le lieu des rêves, des évasions, un repère sentimental dans la ville. Chaque pont a son histoire, son identité. Les traversées des passants, des flâneurs, laissent une empreinte aussi forte dans les mémoires que les occupants sédentaires d’une maison. C’est dans leur sillage que se forgent les légendes et l’imaginaire des villes. Le pont surplombe cette métaphore du temps qui s’écoule, la Seine, et révèle le paysage des transformations de Paris. Cette portion du fleuve a vu le développement de la capitale vers l’Est. La passerelle, à cet endroit précis entre la Bibliothèque Nationale de France et la terrasse du grand parc urbain et contemporain de Bercy, est une liaison importante à la fois pour les habitants des nouveaux quartiers et pour les visiteurs de Paris. Privés de la Seine par la coupure brutale de l’autoroute, les habitants des quartiers de la rive droite vont retrouver grâce à la passerelle un accès à la Seine. Un nouveau pont piéton franchit la Seine pour relier les quartiers de Tolbiac à Bercy, la Bibliothèque nationale François Mitterrand au Parc de Bercy. Le projet retenu en mars 1999 est le résultat d’un concours international anonyme organisé par la Ville de Paris. Il a été conçu par l’équipe d’architectes de l’agence Feichtinger Architectes, basée à Paris et fondée par l’architecte autrichien Dietmar Feichtinger. Les études techniques ont été menées par RFR ingénieurs. ° 4 niveaux reliés La nouvelle passerelle répond à la nécessité urbaine de donner à la Seine un rôle urbain central, comme au coeur de Paris. Elle est en continuité avec les promenades sur les quais et les berges et relie le parvis de la Bibliothèque nationale de France et le nouveau parc de Bercy au fl euve. En traversant la Seine, elle enjambe aussi les voies à grande circulation qui la bordent. Limitée par les deux ponts relativement distants de Tolbiac et de Bercy, la Seine forme ici un vaste plan d’eau. Pour ne pas encombrer cet espace dégagé exceptionnel à Paris, la passerelle franchit le fleuve et ses berges d’une seule traite, sans pile intermédiaire. ° Entrelacs de cheminements en harmonie parfaite avec une structure arc-catène de grande portée La passerelle lie d’une manière indissociable architecture et technique. D’une portée libre de 194 mètres elle est constituée de deux éléments synergiques, un arc très élancé et une suspente caténaire tendue qui collaborent et s‘équilibrent. Cette structure a été retenue pour ses potentialités spatiales et pour son efficacité, gage de robustesse et de légèreté. Ses courbes sont associées à trois tabliers parallèles, l’un s’élevant au centre avec l’arc, les deux autres suivant de part et d’autre la cambrure des caténaires. Au tressage des lignes de force répond l’entrelacs des cheminements. Une poétique s’instaure, qui laisse au passant la liberté de monter ou de descendre vers l’eau, de choisir des voies de traversée pour découvrir le site. ° Une place suspendue à deux niveaux au milieu du fleuve En partie centrale, la rencontre des deux courbes - arc et caténaire - forme une lentille qui constitue un lieu public unique, suspendu au milieu du fleuve. Elle devient une tribune privilégiée pour les spectacles sur l’eau. En marquant la symétrie, la lentille représente l’élément stable et régulateur du paysage. La passerelle tire sa finesse et son élégance de l’unité entre la structure et les divers cheminements offerts au public. Avec ses matériaux et procédés de construction, l’ouvrage est un témoin de son époque et s’inscrit dans la tradition de modernité technique qui caractérise bon nombre de ponts parisiens. La partie supérieure de la lentille offre une vue panoramique sur le Paris historique et les faubourgs à l’est. La partie inférieure constitue une place large de 12 m et longue de 65 m qui incite le promeneur à faire une pause à mi-chemin. Elle sera animée par des installations temporaires, kiosques ou bouquinistes, abritées par le tablier supérieur. Le pont, d’une longueur totale de 304 mètres, est composé de la travée centrale franchissant la Seine et de deux passerelles secondaires traversant les voies. La rencontre des deux courbes forme une partie centrale appelée lentille. La structure du franchissement principal est constituée de deux arcs et deux caténaires associées dans deux plans verticaux distants de 5,20 m. L’arc et la caténaire sont reliés par les «obélisques» - montants verticaux effilés encastrés sur l’arc – et forment ainsi une poutre de type demi-Vierendeel. Cette poutre, encastrée sur les berges aux culées et articulée aux quarts de la portée, fonctionne comme un système Gerber, caractérisé par une réduction des inerties nécessaires. Les culées sont composées de deux bielles et de deux tirants verticaux. La forme coudée des bielles permet de répartir les charges entre les fondations et l’arc. Chaque caténaire est constituée des plats en acier d’une largeur de 100cm et d’une épaisseur de 10cm (pour la lentille) et de 15cm pour les parties latérales. Les deux arcs, ainsi que les «obélisques» et les bielles d’ancrage sont des caissons reconstitués soudés en tôle d’acier. Une structure secondaire porte les tabliers. Les ouvrages de franchissement des quais sont pour l’essentiel indépendants de l’ouvrage central. Leur structure est composée de deux poutres isostatiques sur appuis simples portant sur environ 35 m. Chacune est composée d’une membrure comprimée dans le plan du tablier, sous-tendue par un tirant funiculaire. 1. Fondations «spéciales» (tirants d’ancrage, barrettes d’appui). Consoles rive gauche et rive droite, fabrication sur place. Début du chantier novembre 2004. 2. Travée centrale - la lentille. Fabrication à Lautebourg, Alsace et acheminement par bateau vers Paris, le 30.11.2005 (Rhin - Mer du Nord - Seine) 3. Mise en place de la lentille dans la nuit du 28 au 29.01.2006. 4. Etablissement de la continuité entre la travée centrale et les consoles par soudage, février 2006. 5. Mise en place des passerelles de liaison, de l’équipement de la passerelle (platelage bois, garde-corps, éclairage), des ascenseurs. 6. Ouverture au public : été 2006. ° Les matériaux Les tabliers sont revêtus de bois de chêne. Des inserts en résine assurent l’adhérence. Le remplissage des garde-corps est constitué d’un filet en acier inoxydable tendu entre la main courante, un profil en aluminium extrudé, et un tube inox en partie basse. Vu de face, le fi let est transparent. Pour l’usager sur le pont il est visuellement présent et donne un sentiment de sécurité. L’éclairage est intégré dans la main courante. La nuit, les bandes illuminées tracent la silhouette unique de la passerelle. ITA La passerella si sviluppa per 304 metri di lunghezza dall’intersezione di due linee curve, di cui una convessa e l’atra leggermente concava. Tre gli elementi principali che danno forma al progetto: una campata centrale le cui estremità formano un arco sulla Senna, e due passerelle realizzate al di sopra delle strade a scorrimento veloce che consentono il collegamento con la Bibliothèque de France da un lato ed il Parc de Bercy dall’altro. L’arcata centrale è costituita da due elementi - l’arco e la catenaria tesa – tra loro collegati da elementi metallici tubolari sistemati in modo da dare forma ad una geometria piramidale. Il rigido sistema di giuntura della base della piramide con l’arco disegna una struttura la cui forma ricorda una travatura di tipo Vierendeel. Tale sistema strutturale è composto da elementi laterali e “lenti” centrali. Ancorato ai sostegni sulle rive ed articolato in corrispondenza di ogni quarto della campata, ricorda il sistema di travi Gerber. La leggerezza del profilo e l’assenza di piloni intermedi diminuiscono l’impatto della struttura sul fiume la cui ampiezza continua ad essere percepita nella sua interezza. L’unione tra arco e catena dà forma a due belvedere, posizionati ad altezze diverse, che possono trasformarsi anche in luoghi per eventi o installazione temporanee. Qualcuno ha definito la passerella disegnata da Feichtinger una “moderata montagna russa” che invita i pedoni ad attraversare il fiume. L’attraversamento della passerella offre infatti al pedone, sospeso sull’acqua, non solo la possibilità di studiare da vicino il sistema sul quale la struttura si sviluppa, ma anche la piacevole sensazione di essere trasportato dalla ondulazione dinamica della passerella. PROJECT CONSULTANT Nominated architect: Feichtinger Architectes, Dietmar Feichtinger Engineering firm, contractual partner: RFR FEICHTINGER ARCHITECTES TEAM Competition: Barbara Feichtinger-Felber, Christian Pichler, Marta Mendonça, Bernardo Bader, Montse Ferres, Armelle Lavalou, Eddie Young (computer-generated images), Mario Lins, Woytek Sepiol, Caroline Djuric. Models: Christian Pichler, Bernardo Bader, Frank Hinterleithner. Photos: Jo Pesendorfer Studies: José-Luis Fuentes, Marta Mendonça, Guy Deshayes, Christian Pichler, Ulrike Plos, Claire Bodenez, Simone Breitkopf Site supervision: José-Luis Fuentes, Guy Deshayes Project consultant for the Promenade Arthur Rimbaud and the Simone de Beauvoir footbridge access: Feichtinger Architectes CONTRIBUTORS AMO (client assistance) External checking of calculations, design and works: SETRA, Emmanuel Bouchon, Daniel Le Faucheur , Joël Raoul Aerodynamic studies and tests: PSP RWTH Aix la Chapelle Dr. Hortmanns AMO (client assistance) External works inspections: SNCF (IGOA); Messrs. Martin, Dias, Ayamante AMO (client assistance) External inspection of wood: CEBTP. Mr. Le Govic AMO (client assistance) General coordination: COMOBAT, Mr. Mouchel Foundation studies: FONDACONCEPT / SEPIA / RFR
67 users love this project
Comments
View previous comments
    comment
    Enlarge image

    SIMONE DE BEAUVOIR FOOTBRIDGE (Eng - Fra - Ita) ENG The pedestrian bridge with a length of 304 meters links the new districts of Paris- Bercy and Tolbiac - and at the same time the new national french library with the Park Tolbiac. Flying above the busy freeways which track the Seine, the footbridge touches down on the quayside promenades and links the public plaza of the National Library with the new Bercy Park beyond the river, thus ensuring the centre-stage role of the Seine which it plays...

    Archilovers On Instagram
    Lovers 67 users