Le Ritz de Paris ferme ses portes pour deux ans

Le mythique hôtel Ritz de la place Vendôme s'offre une restauration de grande ampleur

by Mauro Lazzarotto
0

Un "breakfast" à l'américaine pour 59 euros ou un petit-déjeuner "Ritz Paris", coupe de champagne incluse, à 69 euros. Pour pour entrer dans l'histoire, ça ne serait pas trop cher mais malheureusement pour les amateurs, impossible de prendre un petit-déjeuner aux cotés des personnes les plus riches de la planète sans avoir passé la nuit dans le célèbre établissement (a partir de 850 euros).

Mais ne vous inquiétez pas! On aura deux ans pour faire des économies et se préparer à la réouverture!

Ce matin, les cuisines du Ritz vont fonctionner une dernière fois avant la fermeture pour deux ans du célèbre hôtel parisien. Le mythique hôtel Ritz de la place Vendôme à Paris ferme ses portes aujourd'hui pour un peu plus de deux ans de travaux, une rénovation d'envergure nécessaire face à une concurrence plus vive que jamais dans l'hôtellerie de luxe et aux exigences grandissantes des riches clients.

Pendant 27 mois, l'hôtel, propriété du milliardaire égyptien Mohamed Al-Fayed, va subir de profondes transformations. Le projet, coordonné par l'architecte Didier Beautemps de l'atelier Cos et le designer Thierry W. Despont,  prévoit notamment la création d'un nouveau restaurant d'été avec une verrière mobile, de nouvelles suites et l'intégration de technologies de pointe.

La décoration sera également entièrement repensée. Seules la façade et la toiture, classées au titre des "monuments historiques", ainsi que la suite impériale, reproduction exacte de la chambre de Marie-Antoinette à Versailles, ne seront pas touchées.

Objectif : décrocher la distinction "palace", créée en 2010, qui avait échappé à l'établissement 5 étoiles de la place Vendôme. Le chantier, qui va durer jusqu'à la fin de l'été 2014, va coûter 140 millions d'euros et mobiliser plus de 600 salariés.

La suite impériale, reproduction exacte de la chambre de Marie-Antoinette à Versailles, ne sera pas touchée.

Comments
    comment
    Author