Maison Esperluette

réhabilitation et extension contemporaine d'une échoppe à la rochelle La Rochelle / France / 2014

5
5 Love 817 Visits Published

Ce projet s'intègre dans un quartier de maisons individuelles basses. Le parti pris a
été "d'emballer" l'échoppe existante avec une ITE recouverte en bardage de zinc et
de douglas, et de poursuivre le volume existant côté jardin. L'extension s'ouvre sur
le jardin grâce a une baie vitrée toute hauteur qui participe à l'ensoleillement des
pièces de vie. La cuisine et le salon profitent aussi de la lumière et de
l'ensoleillement venant du patio, qui peut s'ouvrir afin de les prolonger par une
terrasse. Ce patio permet d'opérer la transition avec les pièces de nuit, tout en en
préservant l'intimité.


Il s'agissait de renouveler l'architecture de cette maison et de l'amener aux
nouvelles règlementations thermiques en vigueur par une surisolation de l'existant.
La partie créée n'est pas solidaire de la partie existante et fonctionne
mécaniquement de manière autonome, de manière à satisfaire aux normes
parasismiques. La charpente de la toiture en double pente à été conservée, et se
prolonge par une toiture terrasse, afin de limiter l'ombre portée sur les maisons
voisines. Le bardage extérieur en douglas est repris selon le même rythme sur la
clôture du jardin de devant.



Les murs de la partie existante ont été isolés par l'extérieur à l'aide d'une épaisseur
de 140mm de laine de chanvre puis recouverts d'un bardage bois ou zinc sur
support bois. Le confort thermique de la maison en hiver s'effectue au moyen d'un
poêle à bois dans le salon. A la demande du propriétaire, les chambres de cette
résidence secondaire n'ont pas de chauffage. La casquette côté jardin axée Nord-
Sud permet d'optimiser les apports solaires en hiver et de les limiter en été. La
disposition des pièces libérant un axe depuis la porte d'entrée jusqu'au jardin
permet une ventilation naturelle traversante.



L'extension et la rénovation de cette maison intègrent la limitation des dépenses
énergétiques liées au confort thermique (d'été ou d'hiver), l'attention aux matériaux
et procédés de construction, ou encore la gestion des eaux pluviales. Le choix de
dispositifs comme une casquette sur la façade Nord-Ouest pour la gestion des
apports solaires, la combinaison de l'inertie de la chape de béton et du poêle à bois
pour la diffusion de la chaleur, le choix d'essences de bois locaux et certifiées
PEFC/FSC, sont des exemples de ce questionnement sur l'impact environnemental.
Ces différents aspects techniques s'intègrent subtilement à l'architecture de la
maison, à l'image du collecteur d'eau de pluie dissimulé par le bardage.

5 users love this project
Comments
    comment
    user
    Enlarge image

    Ce projet s'intègre dans un quartier de maisons individuelles basses. Le parti pris aété "d'emballer" l'échoppe existante avec une ITE recouverte en bardage de zinc etde douglas, et de poursuivre le volume existant côté jardin. L'extension s'ouvre surle jardin grâce a une baie vitrée toute hauteur qui participe à l'ensoleillement despièces de vie. La cuisine et le salon profitent aussi de la lumière et del'ensoleillement...

    Project details
    • Year 2014
    • Work started in 2012
    • Work finished in 2014
    • Main structure Mixed structure
    • Client privé
    • Contractor aec bois
    • Cost NC
    • Status Completed works
    • Type Single-family residence / Recovery/Restoration of Historic Buildings
    Archilovers On Instagram
    Lovers 5 users