Lycée Saint Benoit IV

Sainte-Anne / 2010

8
8 Love 1,334 Visits Published
Le programme Le programme du lycée est celui d’un lycée polyvalent d’enseignement général et professionnel pour mille élèves, avec internat, équipements de sports et annexes fonctionnelles d’accompagnement à l’enseignement. Le programme en accueillant un internat renforce la vie interne de l’équipement, mais également les spécificités de l’enseignement professionnel (social et médico-social) caractérisent la nécessité d’un lycée « ouvert » sur son environnement social, sur son territoire habité. Les autres caractéristiques du programme fonctionnel sont classiques des enseignements des lycées, nous retiendrons la part des équipements sportifs dont l’ouverture est prévue aux utilisateurs du quartier et de Sainte Anne, équipement partagé donc et potentiel fort de lien social entre le lycée et son site d’accueil. La question du site et du projet – rencontre ou confrontation Le site du lycée, banal champ de canne, est par son devenir tout simplement la révélation d’une confrontation entre un programme réellement grand et un village identifié autour de sa petite église, il y a un rapport d’échelle à gérer entre la dimension du programme et celle de la domesticité du site de Sainte Anne. Il nous semble évident que cet enjeu est majeur dans le cadre du projet…ce dernier doit révéler la singularité de l’approche nécessaire à l’association du village et du lycée, aux conditions d’accueil du lycée par le site. La position en frontière, en bordure de ville, dans une ZAC nouvelle, qui elle-même changera le cadre de Sainte Anne (logements collectifs, logements en bande, organisation stricte de la trame de composition, figures des aménagements …) ne permet pas au projet d’échapper à deux conditions majeures du site : le village vernaculaire, son église et le grand paysage des pentes cannières entre battant des lames et sommets boisés des contreforts de la fournaise. Les exigences environnementales Nous retiendrons la forte orientation « bioclimatique » qui oriente le projet vers une démarche fondamentale, où la préoccupation écologique ne se pose pas comme un autocollant sur une carrosserie, mais révèle la nature du lieu, la véritable condition du territoire pour le projet. La question environnementale prend alors tout son sens. « Le bioclimatisme est un principe de construction visant à utiliser, au moyen de l’architecture elle-même, les éléments favorables du climat en vue de la satisfaction des exigences du confort thermique » p.Bardou et Arzoumanian – archi de soleil) Cette définition ancienne oriente alors naturellement le concept vers un projet « low-tech » où l’intelligence conceptuelle doit se substituer au maximum au foisonnement technologique, pas toujours adapté à la question durable d’un tel équipement La dimension particulière du climat, humide, venté et chaud, révèle les valeurs du territoire : océan peu domestiqué, pentes rurales cultivées sous l’auspice ombrageux du massif de la Fournaise. Il s’agit bien ici d’un lycée jardin, bioclimatique s’insérant dans un village, ou le respect d’une architecture durable doit orienter les choix vers un projet « low Tech », intégrant des techniques simples et éprouvée.
8 users love this project
Comments
    comment
    Enlarge image

    Le programme Le programme du lycée est celui d’un lycée polyvalent d’enseignement général et professionnel pour mille élèves, avec internat, équipements de sports et annexes fonctionnelles d’accompagnement à l’enseignement. Le programme en accueillant un internat renforce la vie interne de l’équipement, mais également les spécificités de l’enseignement professionnel (social et médico-social) caractérisent la nécessité d’un lycée « ouvert » sur son environnement social, sur son territoire...

    Archilovers On Instagram
    Lovers 8 users