Sophie Bøhrt

Designer Paris / France

0
Sophie  Bøhrt 0
Sophie Bøhrt
Sophie Bøhrt, est née et a grandi à Nice.
Diplômée des Beaux-Arts d'Annecy et de Saint-Etienne, en 1987, puis de l'École d'Arts Visuels de Genève en 1995.

Attirée très tôt par le décor peint, elle devient en 1996 l’assistante de Paulin Pâris avec qui elle peint et restaure des fresques dans des hôtels particuliers.

Arrivée à Paris en 1997, elle travaille comme illustratrice pour des titres de presse français et suisses comme Le Temps ou Libération et pour la presse et l’édition.

En 2001, elle revient au décor et intègre l’atelier de meubles peints de Jean-Pierre Besenval pour qui elle réalise des motifs décoratifs allant du Moyen-Âge à la Renaissance.

À partir de 2006, Sophie se concentre sur ses propres recherches et développe en peinture, un style très
décoratif aux couleurs gaies et lumineuses. Lors d’une de ses expositions personnelles, son travail est remarqué par le directeur artistique de la maison Deshoulières. Il lui commande deux services de table, dont l’un, le service « Cueillette » pour le groupe « 13 à table », est directement inspiré de l’une de ses œuvres.

Depuis 2008, Sophie Bøhrt décline son style sur différents supports dont le bois qu’elle affectionne particulièrement et sur lequel elle peint ses compositions personnelles dont une importante série de tondos. Elle réalise des mises en couleur de motifs et des créations originales sur des cuirs de Cordoue pour plusieurs ateliers de gainiers doreurs à Paris.

Depuis 2009, elle aborde la mosaïque et conçoit plusieurs grands décors ( de160 m² à 400 m² ).
En 2010, elle revient aux arts de la table avec la collection Sultana que lui commande les Faïenceries de Gien et qui connaît un vif succès. Elle trouve l’inspiration dans son histoire personnelle, toute empreinte de culture méditerranéenne. Le bleu « Sultana » évoque ainsi l’empire ottoman et le moucharabieh, présent au Maroc et dans le sud Espagne d’où viennent sans doute des réminiscences des dentelles que confectionnait sa grand-mère catalane.

Pour Raynaud, en 2011, Sophie Bøhrt concentre toute sa créativité sur le thème des fleurs. Capucines, Pivoines, Hibiscus et Crocus se déploient généreusement et s’épanouissent pour ce service cadeau. Si, d’une pièce à l’autre, ces fleurs s’affirment différentes les unes des autres, elles trouvent dans leur ensemble pictural d’inspiration années 30, une harmonieuse cohérence de couleurs et de fraîche luminosité pour une table printanière très décorative.

La même année, Sophie Bøhrt créé LPMG qui est à la fois une galerie et une petite maison d'édition de design. On y trouve des objets de toutes sortes, tous styles et époques qu'elle a chiné avant de les transformer en créations originales, conférant à chacun un caractère véritablement unique, une esthétique aussi artistique que décorative. Ces re-créations font l'objet de plusieurs expositions comme « Cuir de corps doux » organisée en septembre 2012 en partenariat avec la Maison Fey, « Derrière le vaisselier » et « Petite scène d'intérieur, Édition 2013 » qui présentent toutes deux, en décembre 2012 et janvier 2013, ses nouvelles collections de motifs sur bois, porcelaine, verre et cuir et « Recto-Verso », en mai 2013 consacrée aux objets en verre et porcelaine.

En 2014, Sophie conçoit pour l'agence Pierre Yovanovitch un décor de mosaïque en pierre pour une salle de bain de 65 m2 et créé des motifs pour le textile, un nouveau support auquel elle avait depuis longtemps envie de se frotter.

Entre-temps elle s’est mise à travailler avec Ludovic Laurent, designer graphique autour de son exposition
« Des tables aux murs » au Purgatoire-54 Paradis, en partenariat avec le porcelainier Pillivuyt qui lui donne carte blanche sur l’ensemble de ses collections.
Sophie Bøhrt s’applique à mettre - verticalement - en perspective des séries de décors émotifs, les nombreux objets sur lesquels elle a peint et l’approche sensitive qui lui a permis de les recréer.
En 2015 des éditeurs et privés lui commandent des créations originales pour textile couvrant plus de
100 m2 de surfaces de stores.

La même année, le Gréta demande à Sophie de
présenter ses créations, Sophie anime une conférence
à l'école Boulle pour les élèves en Formation Design d’Espace sur le thème du processus créatif.
Dans la foulée, elle organise un workshop « Motif, leitmotiv » pour E.C.V, une école en communication visuelle à Paris.
Le Magasine «Mixeur», télévisuel hebdomadaire, vient à la rencontre de Sophie pour réaliser un reportage sur ses créations , il est diffusé sur TV5 Monde.

"I love Paris", en décembre 2016, Sophie investit les terrasses de café et déploie ses motifs très 1930 sur les vitrines de plusieurs établissement gastronomiques comme La Tartine au cœur
de la capitale.

Aujourd'hui, Sophie s’associe avec la talentueuse céramiste Sophie Masson Porcelaine, créatrice de porcelaines artisanales, les motifs de Sophie s’inscrivent dans deux nouvelles collections andalouses
« Puntilla » et « Habanera », qui seront présentées courant mai 2016 à Paris.
Sophie  Bøhrt
Sophie Bøhrt
  • Address 15 Rue d'Abbeville, 75010 Paris | France
  • Tel + 33 (9) 50 86 59 05

Follow Sophie Bøhrt also on

Sophie Bøhrt, est née et a grandi à Nice. Diplômée des Beaux-Arts d'Annecy et de Saint-Etienne, en 1987, puis de l'École d'Arts Visuels de Genève en 1995. Attirée très tôt par le décor peint, elle devient en 1996 l’assistante de Paulin Pâris avec qui elle peint et restaure des fresques dans des hôtels particuliers. Arrivée à Paris en 1997, elle travaille comme illustratrice pour des titres de presse français et suisses comme Le Temps ou Libération et pour la presse et l’édition. En 2001, elle revient au décor et intègre l’atelier de meubles peints de Jean-Pierre Besenval pour qui elle réalise des motifs décoratifs allant du Moyen-Âge à la Renaissance. À partir de 2006, Sophie se concentre sur ses propres recherches et développe en peinture, un style très décoratif aux couleurs gaies et lumineuses. Lors d’une de ses expositions personnelles, son travail est remarqué par le directeur artistique de la maison Deshoulières. Il lui commande deux services de table, dont l’un, le service « Cueillette » pour le groupe « 13 à table », est directement inspiré de l’une de ses œuvres. Depuis 2008, Sophie Bøhrt décline son style sur différents supports dont le bois qu’elle affectionne particulièrement et sur lequel elle peint ses compositions personnelles dont une importante série de tondos. Elle réalise des mises en couleur de motifs et des créations originales sur des cuirs de Cordoue pour plusieurs ateliers de gainiers doreurs à Paris. Depuis 2009, elle aborde la mosaïque et conçoit plusieurs grands décors ( de160 m² à 400 m² ). En 2010, elle revient aux arts de la table avec la collection Sultana que lui commande les Faïenceries de Gien et qui connaît un vif succès. Elle trouve l’inspiration dans son histoire personnelle, toute empreinte de culture méditerranéenne. Le bleu « Sultana » évoque ainsi l’empire ottoman et le moucharabieh, présent au Maroc et dans le sud Espagne d’où viennent sans doute des réminiscences des dentelles que confectionnait sa grand-mère catalane. Pour Raynaud, en 2011, Sophie Bøhrt concentre toute sa créativité sur le thème des fleurs. Capucines, Pivoines, Hibiscus et Crocus se déploient généreusement et s’épanouissent pour ce service cadeau. Si, d’une pièce à l’autre, ces fleurs s’affirment différentes les unes des autres, elles trouvent dans leur ensemble pictural d’inspiration années 30, une harmonieuse cohérence de couleurs et de fraîche luminosité pour une table printanière très décorative. La même année, Sophie Bøhrt créé LPMG qui est à la fois une galerie et une petite maison d'édition de design. On y trouve des objets de toutes sortes, tous styles et époques qu'elle a chiné avant de les transformer en créations originales, conférant à chacun un caractère véritablement unique, une esthétique aussi artistique que décorative. Ces re-créations font l'objet de plusieurs expositions comme « Cuir de corps doux » organisée en septembre 2012 en partenariat avec la Maison Fey, « Derrière le vaisselier » et « Petite scène d'intérieur, Édition 2013 » qui présentent toutes deux, en décembre 2012 et janvier 2013, ses nouvelles collections de motifs sur bois, porcelaine, verre et cuir et « Recto-Verso », en mai 2013 consacrée aux objets en verre et porcelaine. En 2014, Sophie conçoit pour l'agence Pierre Yovanovitch un décor de mosaïque en pierre pour une salle de bain de 65 m2 et créé des motifs pour le textile, un nouveau support auquel elle avait depuis longtemps envie de se frotter. Entre-temps elle s’est mise à travailler avec Ludovic Laurent, designer graphique autour de son exposition « Des tables aux murs » au Purgatoire-54 Paradis, en partenariat avec le porcelainier Pillivuyt qui lui donne carte blanche sur l’ensemble de ses collections. Sophie Bøhrt s’applique à mettre - verticalement - en perspective des séries de décors émotifs, les nombreux objets sur lesquels elle a peint et l’approche sensitive qui lui a permis de les recréer. En 2015 des éditeurs et privés lui commandent des créations originales pour textile couvrant plus de 100 m2 de surfaces de stores. La même année, le Gréta demande à Sophie de présenter ses créations, Sophie anime une conférence à l'école Boulle pour les élèves en Formation Design d’Espace sur le thème du processus créatif. Dans la foulée, elle organise un workshop « Motif, leitmotiv » pour E.C.V, une école en communication visuelle à Paris. Le Magasine «Mixeur», télévisuel hebdomadaire, vient à la rencontre de Sophie pour réaliser un reportage sur ses créations , il est diffusé sur TV5 Monde. "I love Paris", en décembre 2016, Sophie investit les terrasses de café et déploie ses motifs très 1930 sur les vitrines de plusieurs établissement gastronomiques comme La Tartine au cœur de la capitale. Aujourd'hui, Sophie s’associe avec la talentueuse céramiste Sophie Masson Porcelaine, créatrice de porcelaines artisanales, les motifs de Sophie s’inscrivent dans deux nouvelles collections andalouses « Puntilla » et « Habanera », qui seront présentées courant mai 2016 à Paris.