Maison Yakisugi

Construction de la première maison individuelle de France en bois brulé Montauban / France / 2017

10
10 Love 861 Visits Published

Cette maison perchée sur les hauteurs de Montauban est la réunion de deux axes fondateurs : la recherche d’une ouverture sur le paysage Pyrénéen en toile de fond et une réalité d’usage spécifique. Cette maison est habitée par deux personnes 355 jours par an. Leurs enfants sont présents 10 jours par an. La surface restreinte, en adéquation avec le budget, guide le dessin vers une attribution spatiale multifonctionnelle de certaines zones, afin de ne pas grignoter des mètres carrés de vie avec des espaces mono-fonctionnels. Les espaces TV et bureau peuvent se transformer le temps d’une nuit en couchage d’appoint, en complément des lieux de vie permanents. Ces derniers se composent d’un espace salon, salle à manger traversant et de la chambre principale, tous deux axés sur l’horizon, propice à la pratique du Yoga. Une boite contenant une salle d’eau au cœur de la maison, suggère la transition entre les espaces réversibles en contact direct avec les espaces du quotidien.


Ce plan recherche une fluidité d’usage sans obstacle, avec une circulation aussi libre que la propagation de l’eau qui se diffuse lentement sur une surface plane. Les fortes chaleurs d’été ont guidé l’extrusion d’un avant toit dans ce volume compact, pour se protéger des rayons du soleil et de ses calories. Deux terrasses prolongent l’espace de vie traversant : l’une orientée au sud et l’autre plus intime et fraiche au nord, regardant les reflets carbone de sa robe. Le bois brûlé a la particularité de retenir l’eau, grâce à son traitement de « dermo-brûlage », permettant une restitution douce de cette humidité quand les températures montent. Cette peau empreinte de la culture wabi-sabi se transformera au fil du temps, suggérant une proximité d’évolution esthétique temporelle entre l’habitant et son toit.

10 users love this project
Comments
    comment
    user
    Enlarge image

    Cette maison perchée sur les hauteurs de Montauban est la réunion de deux axes fondateurs : la recherche d’une ouverture sur le paysage Pyrénéen en toile de fond et une réalité d’usage spécifique. Cette maison est habitée par deux personnes 355 jours par an. Leurs enfants sont présents 10 jours par an. La surface restreinte, en adéquation avec le budget, guide le dessin vers une attribution spatiale...

    Archilovers On Instagram
    Lovers 10 users