Custom Industrial Chic

Montreal / Canada / 2015

25
25 Love 3,046 Visits Published

Les Ensembliers have completed a three-floor, 6,000 square-foot residence that unites three adjoining apartments in the Redpath Lofts. The architects and designers successfully tackled the challenge of rethinking the initial dimensions and purpose of the three distinct units, resulting in a coherent new dwelling that embodies the owners’ personality.


“We were able to take this project much further than we had imagined at the start, thanks to the exceptional relationship our clients allowed us to build with them. When it came to defining the new interior architecture and the composition of the different visual ambiances, they were eager to emphasize the industrial character of the former sugar refinery, while giving the space a feel that embodies their approach to life. A marriage of their vision, open-mindedness and personality made it possible to complete this complex project,” said architect Maxime Vandal and interior designer Richard Ouellette, the founding partners of Les Ensembliers.


In the early 2000s, the conversion of the old Redpath Sugar refinery into luxury lofts kick-started the revitalization process in Montreal’s Sud-ouest district, near the Lachine Canal, leading to the gradual gentrification of the area. The remarkable transformation of this historic industrial building won several awards, including one from Héritage Montréal in the repurposing category and the Wawanesa Award for Heritage Enhancement.


 In joining three separate units in the unique structure, each on a different floor, Les Ensembliers envisioned a coherent new space with a complex personality. “We did not want the new space to be the simple combination of three different units. We also wanted to leverage the visual power of the building’s industrial character, while getting away from the loft logic of the original conversion,” Vandal explained.


With that vision in mind, the designers opted for two bold architectural statements, one vertical and the other horizontal. The first is a central opening, creating an atrium linking all three floors and bringing better natural lighting to the third floor. The second is a dynamic axis in the form of a floor raised by three steps, linking the two staircases on the 4th floor and, on the 5th floor, a walkway bridging the living room and guest room.


These architectural statements also made it possible to create clear divisions into distinct functional zones: between the foyer, dining room & kitchen and the children’s area on the 4th floor; between the public areas on the 4th and 5th floors and the private spaces on the 3rd and 5th floors. In the process the original living areas were entirely reconceived to create a fluid transition between spaces with distinct characters, from cozy retreats to spaces designed for exuberant sociability.


The basic character of each of the zones was defined by a particular treatment of the space, in terms of the design of volumes, the use of materials and the selection of furniture. A perfect space for talking and sharing, the dining room finds its expression through its stunning central steel fireplace, high ceiling, large oval table, generous windows, and lighting fixtures consisting of small bulbs hanging in a cubic frame made of metal rods. Everything was designed to highlight the impressive volumes of these old industrial spaces. Meanwhile, the kitchen aligns with the approach by being reduced to its essentials: three minimalist islands, and all storage and appliances concealed behind varnished walls.


In contrast, the master bedroom on the third floor expresses warm domestic comfort, with some nods to urban chic. As we approach, the two low wood walls framing the stairs toward the space form a cocoon signalling the entrance to an intimate haven. Beyond, everything speaks to the embracing comforts of home, from warm colours to surfaces that are a delight to touch, to the furnishings and their specially selected materials: turquoise silk walls, Verona marble fireplace, velvet crescent-moon loveseat…


A marriage of the space’s industrial origins and the occupants’ personality, the interior spaces were built as an interplay of contrasts between raw industrial character and a taste for luxury and urban comfort. In the living room, the angular easy chairs, cut-glass walls and broken lines of the carpet contrast with the rounded cushions and mirror. Soft banquettes are inserted into an industrial-style black metal bookshelf covering an entire wall.


 Comfortable materials alternate with reflective ones: steel, polished concrete, silk, glass, velvet… In the private areas on the third floor, silk-covered metal curtains, reinvented movable partitions and the transparent acrylic legs on the bathroom vanity echo the openness and fluidity of the spaces on the upper floors.


This interplay of references, characteristic of Les Ensembliers’ approach, is also seen in the selection of decorative elements. For example, the veins in the fireplace’s Verona marble inspired the choice of the Japanese painting over the bed. The legs of a chair resemble the spike heels on some of the owner’s shoes. In the bathroom, the walls covered with pennies are a tribute to the discontinued coin. “Each object was carefully chosen for its personality and the way it fits into the whole. Whether you are looking at a vintage frame or a piece of custom-made furniture, nothing is there by chance.”


Each room was designed like an artwork, with impressionistic touches calculated to inspire unique and complex emotional responses.


[FR]


Les Ensembliers signent la réalisation d’une résidence de 6 000 pieds carrés sur trois étages, réunissant trois appartements mitoyens de l’édifice des lofts Redpath. Les architectes et designers ont su relever le défi de remettre en question la dimension et la destination initiales de ces trois unités différentes pour faire naitre un nouvel ensemble cohérent, matérialisant dans son traitement la personnalité des propriétaires.


« Nous avons pu pousser ce projet beaucoup plus loin que nous l’avions imaginé au départ, grâce à la relation exceptionnelle que nos clients nous ont permis d’établir avec eux. Pour la définition de la nouvelle architecture intérieure et la composition des différentes ambiances visuelles, ils ont tenu à valoriser le caractère industriel de l’ancienne raffinerie de sucre, tout en y ajoutant une tonalité qui traduit leur philosophie de vie. C’est le mariage de leur vision, de leur ouverture d’esprit et de leur personnalité qui a rendu possible la réalisation d’un projet aussi complexe », notent Maxime Vandal et Richard Ouellette, l’architecte et le designer associés fondateurs des Ensembliers.


Au début des années 2000, la reconversion de l’ancienne usine Redpath Sugar en lofts de luxe amorçait le processus de revitalisation du Sud-ouest de Montréal, aux abords du Canal Lachine, et la gentrification progressive du secteur. Cette remarquable transformation d’un édifice industriel patrimonial a reçu plusieurs prix comme celui d’Héritage Montréal dans la catégorie recyclage et celui du Prix de Mise en Valeur du patrimoine Wawanesa pour la protection du patrimoine architectural.


 En fusionnant trois unités distinctes de cet ensemble unique, réparties sur trois étages différents, Les Ensembliers ont imaginé un nouvel espace cohérent, à la personnalité complexe. « Nous voulions éviter que ce nouvel espace soit le produit d’une simple juxtaposition de trois unités différentes. Nous souhaitions aussi capitaliser sur la force visuelle du caractère industriel du bâtiment, tout en nous éloignant de la logique de loft de la reconversion d’origine », explique Maxime Vandal.


Dans cette optique, les concepteurs ont opté pour deux gestes architecturaux audacieux, l’un vertical, l’autre horizontal. Le premier est une percée centrale, créant ainsi un atrium qui unifie les 3 étages, autant qu’il améliore la luminosité du 3e niveau. Le second est un axe dynamique, matérialisé par un plancher surélevé de trois marches entre les deux escaliers décalés du 4e étage et, au 5e, par une passerelle reliant le salon à la chambre des invités.


Ces gestes architecturaux ont également permis de diviser clairement l’espace en zones fonctionnelles distinctes, entre le hall d’entrée, la salle à manger & cuisine et la partie réservées aux enfants au 4e, entre les parties publiques, réparties du 4e au 5e, et les parties privées distribuées du 3e au 5e. Les zones d’occupation d’origine ont ainsi été entièrement repensées pour offrir une transition fluide entre des espaces de nature distinctes, de l’intimité douillette à la convivialité exubérante.


 La personnalité originale de chacune de ces zones a été définie par un traitement particulier de l’espace, autant au niveau de sa volumétrie que des matériaux et du mobilier choisis. Zone d’échange et de partage par excellence, la salle à manger s’exprime ainsi à travers son imposant foyer central en acier, sa hauteur de plafond, sa grande table ovale, sa large fenestration et ses luminaires composés de petites ampoules en suspension dans une trame cubique de tiges métalliques. Ici, tout a été imaginé pour évoquer les volumes exceptionnels de ces anciens espaces industriels. La cuisine, elle-même, a su préserver cette perspective en se réduisant à sa portion congrue : 3 ilots minimalistes, tous les rangements et électroménagers étant dissimulé derrière des murs laqués.


A l’inverse, la zone des maîtres au 3e étage est l’expression d’une domesticité chaleureuse, matissée de clins d’œil empruntés au chic urbain. Dès son abord, les deux murets de bois qui encadrent l’escalier d’accès composent un cocon intimiste annonciateur d’un havre privilégié. Au delà, tout respire le confort douillet d’un chez-soi retrouvé, des couleurs chaudes aux surfaces plus agréables au toucher, des formes de mobilier aux matériaux choisis : murs de soie turquoise, foyer en marbre de Vérone, canapé de velours en croissant de lune…


Mariage des origines industrielles des lieux et de la personnalité de ses occupants, les espaces intérieurs ont été construits sur un jeu de contrastes entre un caractère industriel brut et un goût pour une esthétique de luxe et de confort urbain. Dans le salon les angles des fauteuils, des parois de verre découpées ou des lignes brisées du tapis s’opposent aux arrondis des coussins ou du miroir. Le moelleux des banquettes s’insère dans une bibliothèque de métal noir au cachet industriel qui couvre tout un pan de mur.


Les matières confortables alternent avec des matériaux réfléchissants : acier, béton poli, soie, verre, velours… Dans la partie privative du 3e étage, des rideaux de métal habillés de soie, cloisons amovibles réinventées, et la transparence des pieds en acrylique du meuble-lavabo de la salle de bain évoquent l’ouverture et la fluidité des espaces des étages supérieurs.


Ce jeu de correspondances, propre à la démarche créative des Ensembliers, s’est traduit également dans la sélection des éléments de décoration. Ainsi, les nervures du marbre de Vérone du foyer de la chambre à coucher ont inspiré le choix du tableau japonais qui surmonte la tête de lit. Les pieds d’une chaise miment les talons des escarpins de la propriétaire. Dans la salle de bain, les murs tapissés des anciennes pièces de une cent sont un hommage à la monnaie défunte. «  Chaque objet a été choisi en fonction de sa personnalité et de sa correspondance avec l’univers qu’on lui destinait. Qu’il s’agisse d’un cadre vintage ou d’un mobilier sur mesure, rien n’est dû au hasard »,


 A l’instar d’une composition artistique, chaque pièce a ainsi été conçue par touches d’impressions pour produire une émotion finale aussi complexe qu’unique.

25 users love this project
Comments
View previous comments
    comment
    Enlarge image

    Les Ensembliers have completed a three-floor, 6,000 square-foot residence that unites three adjoining apartments in the Redpath Lofts. The architects and designers successfully tackled the challenge of rethinking the initial dimensions and purpose of the three distinct units, resulting in a coherent new dwelling that embodies the owners’ personality. “We were able to take this project much further than we had imagined at the start, thanks to the exceptional relationship our clients...

    Project details
    • Year 2015
    • Work finished in 2015
    • Status Completed works
    • Type Apartments / Interior Design
    Archilovers On Instagram
    Lovers 25 users