Bota Bota Gardens

Montreal / Canada / 2015

8
8 Love 2,574 Visits Published

Located in the heart of Old Montreal and docked at the Port of the Saint-Lawrence River, Bota Bota spa, is a major tourist attraction. The port context is rich in history and has a unique character in Montreal. The site is surrounded by water, vegetation and the massive grain silos 5. MU Architecture was commissioned to design an oasis of relaxation in this exceptional place, a little heaven in the heart of the city.  It is between the boat-spa, the river and the elevated railway that Bota Bota Gardens take shape.


The mandate was to create a relaxing area on the mainland and thus give customers access to the exterior. The project was to become the favorite spot for tourists and locals looking for silence, cooling and shade in the hot summer months, but also a friendly place to swim outdoors in winter with outstanding views on the downtown skyscrapers.


MU Architecture proposed development concept was for a series of green steps that gradually link the boat and the ground. In choosing the container as the main element of construction, there was a way to showcase the concept of loading dock and create a nod to the port context.


The layout of the large dock included many technical challenges. Considering the site is surrounded by water, access to heavy machinery was impossible. The railway to the south and dense vegetation made it almost impossible to drive a truck or a small vehicle on site. It was also necessary to build in a semi-permanent manner so that the buildings can be assembled and disassembled easily. Thus only shipping containers, in addition to being a great opportunity to recycle, could be brought in by barge and compose all the volumes that were to house the relaxation areas, steam bath and engine room.


These "pavilions" were therefore arranged to create a course oriented towards relaxation and discovery. The architectural intention was to create a simple but yet elegant set of monolithic volumes that frames strong perspectives. The volumes are positioned in order to create continuous alignments with impressive views on the grain silos, Habitat 67, the Old Port and the skyscrapers of the city. Large green roofs cantilever to create sun animated shadows that help generate this oasis feel. Soffits of these roofs consist of large perforated metal sheets with a laser cut squares pattern that provides a set of shadows dancing to the rhythm of the movement of the sun.


The first volumes greet and direct us to the center of the project. A ray of light draws us to the pool, the central element of the project. The containers thus revolve around this great body of water divided into three basins (cold bath, large hot tub and large pool). The orientation of these basins allows for a maximum of sunlight throughout the day and their irregular shapes generate different areas in order to maximize intimacy. Everything is spread out over a hundred feet and forms the largest non-public outdoor pool in Montreal.


Surrounded by stone pathways, the pool is punctuated by rest areas, an outdoor fireplace and a yoga platform. It is thus possible to bask in a huge outdoor pool, in closed spaces to relax or take a sunbath under the tree canopies at the edge of the waterfall. The infinity pool overflow drainage system allows for total integration at ground level and provides certain spirituality. The place is a haven, an oasis of greenery and rest in the center of the city.


The materials were deliberately kept to a minimum of three. Stone is everywhere on the ground and gives the effect that the basins were entirely excavated into rock. IPE was used due to its resistance to harsh weather and low maintenance. It covers all the containers to soften their impact and to remove the industrial aspect that is intrinsic to them. The roofs were all cladded with white painted steel panels, bringing back that a light industrial touch to the composition.


The idea behind the green roofs was to integrate the project into its environment and minimize heat gain. Although synthetic turf was laid temporarily, the impact of the green platforms views from the top of the boat is impressive and brings some discretion that piques our curiosity. Everything was prefabricated in a factory, disassembled and reassembled on site. Over the mechanical room, the roof becomes a waterfall that drops directly into the pool.


The Bota Bota Gardens also feature a radiant heated flooring system that provides access all year long. This pioneering geothermal radiant system is powered by recovering energy from the waste water from the boat added to water from the St. Lawrence River. A highly engineered geothermal system creates ice with the energy transferred from the waste water. The energy created in the process is used to heat water that runs in the radiant floors and heats up the different basins. A major challenge was indeed to cover all these ducts, tanks and machinery so as to present a surface architecturally refined and minimalist product. This green project is very technical and highly atypical. A second phase to the project is planned in the near future to add a sauna and another lounge area. 


Bota Bota is considered as one of the main attractions in the cityof Montreal according to the New York Wall Street Journal. (http://www.wsj.com/articles/insiders-guide-to-montreal-1436543072). Bota Bota already won, thanks to its new phase, the price for “Touristic Development of the SATQ–FEQ” for its unique design. (http://www.attractionsevenements.com/accueil/laureats/prix-coup-eclat-laureat-2014.html).


This project was conceived following MU Architecture’s philosophy; sensitive project that fully integrates into its site and which takes into account the different elements of the immediate environment and the historical context. The Bota Bota Gardens, now complete and functional, attracts large numbers of tourists and locals on regular basis. This unique project contributes to the reputation of our city at an international level.


 


[FR]


 


Situé en plein cœur du Vieux-Montréal et amarré au port du fleuve Saint-Laurent, le spa Bota Bota, est un site touristique incontournable. Le contexte portuaire est riche en histoire et présente un caractère unique à Montréal. Le site est entouré d’eau, de végétation et des grands silos à grains. MU Architecture fut mandaté pour concevoir un oasis de détente à cet endroit exceptionnel. Un havre de paix au cœur de la ville. C’est donc entre le bateau-spa, le fleuve et la voie ferrée surélevée que Les Jardins du Bota Bota prirent forme.


Le mandat consistait à créer un espace détente sur la terre ferme et ainsi donner aux clients un accès à l’extérieur. Le projet devait devenir le lieu de prédilection pour les Montréalais en quête de silence, de rafraîchissement et d’ombre dans les mois de canicule mais également un lieu convivial de baignade extérieur en plein hiver avec vue sur les gratte-ciels.


MU Architecture proposa pour le concept d’aménagement un jeu de paliers végétalisés qui venaient faire le lien graduellement entre le bateau et le sol. En choisissant le conteneur comme élément principal de construction, il y avait moyen de mettre en valeur le concept du quai de chargement et de créer un clin d’œil au contexte portuaire.


Cet aménagement du grand quai comprenait de nombreux défis techniques dont l’impossibilité d’avoir accès à la machinerie lourde puisque que le site était ceinturé par le fleuve, le chemin de fer et une végétation à préserver. Il fallait également construire de façon semi-permanente de manière à ce que les bâtiments puissent être assemblés et démontés aisément. Ainsi seuls les conteneurs, en plus d’être une belle opportunité de recycler, pouvaient être amenés par barge et composer la totalité des volumes qui allaient abriter les espaces de détente, bain-vapeur et salle des machines.


Ces « pavillons » furent donc disposés de manière à créer un parcours de détente et de découverte. L’intention architecturale était de créer un jeu simple mais élégant de volumes monolithiques qui présenteraient des perspectives fortes. Ils cadrent continuellement des vues impressionnantes sur les silos à grains, habitat 67, le Vieux-Port et les gratte-ciels du centre-ville. Ils furent tous surmontés de grandes toitures en porte-à-faux végétalisées qui créent des zones d’ombre et génèrent cette impression d’oasis. Par moments, les bordures des toitures se composent de métal perforé par un motif à carreaux qui procure un jeu d’ombres dansant au rythme du mouvement du soleil.


Les premiers volumes nous accueillent et nous dirigent vers le centre du projet, la faille de lumière nous attire vers la piscine, élément central du projet. Les conteneurs s’articulent ainsi autour de ce grand plan d’eau divisée en trois bassins désaxés (bain froid, grand bain à remous et vaste piscine). L’orientation des bassins permet un ensoleillement maximal tout au long de la journée et leurs formes irrégulières génèrent différentes zones dans le but de favoriser l’intimité. Le tout s’étale sur une centaine de pieds et forme la plus grande piscine extérieure non-publique à Montréal.


Entourée par des chemins de pierres, la piscine est ponctuée par des aires de repos, un foyer extérieur et une plateforme de yoga. Il est ainsi possible de se prélasser dans une immense piscine extérieure, dans des espaces fermés de détente ou encore prendre un bain de soleil sous les arbres au pied des chutes des écluses. Le système de drainage à débordement permet une intégration totale au niveau du sol et une certaine spiritualité s’en dégage. Le lieu est un havre de paix, une oasis de verdure et de repos en plein centre-ville.


Les matériaux utilisés furent volontairement réduits au minimum de trois afin de maximiser l’impact de l’architecture. Ainsi la pierre est omniprésente au sol et donne l’effet que les bassins furent entièrement excavés à même le roc. Le bois, en l’occurrence de l’ipé qui résiste bien aux intempéries, recouvre la totalité des conteneurs afin d’adoucir leur impact et de faire disparaître l’aspect industriel qui leur est intrinsèque. Finalement, l’acier qui constitue les toitures fut utilisé dans le but d’allonger les porte-à-faux et de leur donner de la légèreté en les affinant. En peignant ces éléments en blanc, ce phénomène fut accentué et les rendit plus lumineux.


L’idée des toitures végétales fut amenée dans le but d’intégrer le projet dans son environnement et de minimiser les gains de chaleur. Bien qu’un gazon synthétique fût posé temporairement, l’impact des plateformes vertes vues du haut du bateau est impressionnant et amène une certaine discrétion qui pique notre curiosité. Le processus de construction des toitures fut laborieux. Tout fut préfabriqué en usine, démonté puis réassemblé sur le chantier. Une de ces toitures, celle de la salle mécanique, comporte même une chute qui se déverse dans la piscine. 


Les Jardins du Bota Bota sont également dotés d’un dallage chauffant qui permet de rendre les bains accessibles 12 mois par année. Ce système radiant géothermique avant-gardiste est alimenté par la récupération de l’énergie issue du fleuve Saint-Laurent et même des eaux usées du bateau. Un des grands défis fut en effet de dissimuler tous ces conduits, réservoirs et machines de manière à présenter en surface un produit architecturalement épuré et minimaliste. Il s’agit d’un projet très écologique, très technique et hautement atypique. Une seconde phase est prévue dans un avenir proche pour ajouter un conteneur sauna et un deuxième espace détente.


Considéré comme un des principaux attraits touristiques de la ville de Montréal selon le Wall Street Journal de New York (http://www.wsj.com/articles/insiders-guide-to-montreal-1436543072) (image 9/21), le Bota Bota a gagné, grâce à sa nouvelle phase, le prix du développement touristique de la SATQ-FEQ (http://www.attractionsevenements.com/accueil/laureats/prix-coup-eclat-laureat-2014.html ) pour l’unicité de son design avant même d’être construit.


Ce projet fut conçu en suivant la philosophie de MU Architecture; un projet sensible qui s’intègre pleinement à son site et qui prend en considération les différents éléments de l’environnement immédiat et du contexte historique. Les Jardins du Bota Bota, maintenant complétés et fonctionnels, attirent un grand nombre de touristes et de Montréalais et donne régulièrement lieu à des évènements courus. Ce projet unique contribue ainsi au rayonnement de notre ville sur la scène internationale.

8 users love this project
Comments
    comment
    user
    Enlarge image

    Located in the heart of Old Montreal and docked at the Port of the Saint-Lawrence River, Bota Bota spa, is a major tourist attraction. The port context is rich in history and has a unique character in Montreal. The site is surrounded by water, vegetation and the massive grain silos 5. MU Architecture was commissioned to design an oasis of relaxation in this exceptional place, a little heaven in the heart of the city.  It is between the boat-spa, the river and the elevated railway that Bota...

    Project details
    • Year 2015
    • Work finished in 2015
    • Client Bota Bota (Daniel Émond et Geneviève Émond)
    • Status Completed works
    • Type Parks, Public Gardens
    Archilovers On Instagram
    Lovers 8 users