Construction d'une salle des fêtes, Création de locaux techniques, Réhabilitation de la Mairie et Aménagement des abords

Bourgneuf / France / 2014

4
4 Love 1,133 Visits Published

Le contexte :


La commune de Bourgneuf est une commune rurale composée de plusieurs hameaux, située à l’entrée de la Maurienne.


Le site du projet est un tènement d’environ 5000 m2, qui regroupe un ancien bâtiment type «Mairie-école» de la fin du XIXème, abritant la Mairie en RDC et 2 logements à l’étage, et un bâtiment des années 1980 abritant la salle des fêtes. Les services techniques consistent en quelques petits locaux de stockages dans le bâtiment de la salle des fêtes et un petit hangar bois vétuste.


Le programme initial était la réhabilitation de la salle des fêtes et de la mairie (normes PMR et thermiques), la création d’un nouveau bâtiment affecté aux services techniques en fond de parcelle, et l’aménagements des espaces extérieurs. 


Evolution du programme :


L’analyse du site fait apparaître plusieurs dysfonctionnements de la salle des fêtes : manque d’ouvertures sur l’extérieur et le paysage, manque de lisibilité et de fonctionnalité, difficulté de mise en oeuvre d’une amélioration thermique performante. L’équipe de maîtrise d’oeuvre propose alors une inversion du programme : Il s’agit de transformer une partie de la salle des fêtes existante en locaux techniques et de construire en extension une nouvelle salle des fêtes, ce qui permettrait entre autre de lui apporter un traitement thermique performant, de l’orienter favorablement, et de proposer des volumes plus adaptés.


Le nouveau programme est donc le suivant :


• Transformation d’une partie de la salle des fêtes existante en locaux techniques et construction d’une extension formant une nouvelle salle des fêtes (tranche ferme, livraison juin 2014)


• Réhabilitation du bâtiment Mairie (mairie/bibliothèque au rez-de-chaussée + 2 logements à l’étage) et requalification de l’ensemble des abords (tranche conditionnelle affermie, démarrage chantier septembre 2014).


 


COMPACITE ET LISIBILITE


Le choix d’intervenir par petites touches sur l’existant, plutôt que de construire un nouveau bâtiment indépendant, apporte une plus grande compacité à l’opération. Le challenge était de rendre lisibles et fonctionnels les différents usages regroupés sur un même site, tout en apportant une unité à l’ensemble.


Ce sont le choix des matériaux, des volumes, l’implantation de l’extension ainsi que l’aménagement paysager qui permettent d’apporter une unité et une lisibilité à l’opération tout en évitant les anciens conflits d’usages.


 


MATERIAUX :


Les matériaux proposés sont issus de la palette traditionnelle présente dans le centre bourg : l’enduit, le bois, la pierre et le métal.


• Le bois :


La maîtrise d’ouvrage était réticente à l’usage du bois en bardage, du fait du «grisement» différencié habituel des bois non traités. Nous avons donc proposé de mettre en oeuvre une technique traditionnelle japonaise : le Shou Sugi Ban, ou «bois brûlé» : traité au feu pendant quelques minutes, puis lavé et légèrement brossé afin de nettoyer la couche carbonisée, le bois présente ainsi un aspect sombre similaire aux bois anciens des granges environnantes. Ce traitement écologique lui confère en outre une stabilité d’aspect (pas de vieillissement) et une grande longévité (80 ans).


• La pierre :


Un bardage en gabion habille la façade nord de la salle des fêtes : habituellement utilisé dans les ouvrages hydrauliques, il représente ainsi un lien symbolique avec l’eau, élément prédominant sur la commune avec la présence de la nappe phréatique de l’Isère.


• L’enduit :


Le bois brûlé des bardages et des volets coulissants, prépondérant sur l’extension, se fait moins présent sur les façades des ateliers municipaux et de la mairie au profit d’un enduit de teinte gris clair.


• Le zinc :


Il complète une palette ton sur ton, dans l’esprit des teintes historiques et patinées des constructions rurales. Il habille la toiture de la salle des fêtes et les petites extensions réalisées sur les bâtiments.


• Lisibilité :


Les entrées sont marquées par une peinture rouge, créant un signal d’appel lisible et dynamique.


 


VOLUME ET ORGANISATION SPATIALE :


• La salle des fêtes :


Afin de tirer au maximum parti des surfaces existantes, une partie de l’ancien bâtiment accueille les sanitaires, la cuisine et les rangements de la nouvelle salle des fêtes. Seule la salle proprement dite est donc construite en extension. Edifié selon un axe Est/Ouest et couvert par un toit à deux pans, le volume reste volontairement simple et en harmonie avec les bâtiments alentours. Son pignon est se réoriente pour créer un appel visuel depuis la rue. A l’intérieur, le volume est épuré de tout élément structurel. Le plafond en carrelet bois ajouré permet la gestion acoustique de l’espace. A l’ouest, un plancher technique en R+1 délimite un «espace scénique» avec une hauteur de 3m sous plafond. L’office de réchauffage est ouvert sur la salle des fêtes, avec le bar en interface, favorisant la convivialité. Un volet coulissant permet sa fermeture en cas de non-utilisation. La salle s’ouvre largement au nord sur le grand paysage et sur les aménagements permettant un usage festif intérieur/extérieur. Des volets coulissants permettent de gérer les apports solaire à l’Est et au Sud.


• Les locaux techniques :


La partie de l’ancienne salle des fêtes affectée aux ateliers municipaux a été partiellement modifiée : Afin de permettre le fonctionnement avec des véhicules hauts (tracteur avec épareuse) et longs (camion + remorque), une avancée a été réalisée permettant la pose de 2 portes sectionnelles de grandes dimensions. Le préau a été déconstruit, et une vaste cour de service clôturée accueille une aire de lavage alimentée par une cuve de récupération des eaux de pluie.


• Le bâtiment Mairie :


Les modifications du bâtiment portent essentiellement sur une amélioration thermique, la mise aux normes PMR et une réorganisation de la mairie et des logements, avec une entrée différenciée. Le volume existant et la symétrie seront conservés. Un sas d’entrée sera construit en extension, l’accès indépendant à la bibliothèque sera marqué par un auvent. La mise en oeuvre de la palette de matériaux et teintes utilisés sur la salle des fêtes et les ateliers permet de donner une unité à l’ensemble des équipements regroupés sur cette parcelle.


• L’aménagement des abords :


L’ objectif est de répondre à tous les usages tout en ayant une unité d’aménagement depuis la rue jusqu’à l’arrière de la parcelle, et de créer un appel depuis la rue. Pour cela, le traitement de surface est pensé comme deux plaques «tectoniques» se superposant : l’est dédié aux véhicules et l’ouest aux piétons. Le cheminement piéton en béton sablé de teinte claire dessert les différents espaces à la manière d’une promenade, et permet de gérer les différences de niveaux : Le socle de la salle des fêtes se détache légèrement du terrain, et répond ainsi aux contraintes d’un site inondable. Du sud au nord différentes ambiances, échelles et usages sont ainsi proposés, aucun espace n’étant de fait traité comme un arrière ou un espace résiduel.

4 users love this project
Comments
    comment
    Enlarge image

    Le contexte : La commune de Bourgneuf est une commune rurale composée de plusieurs hameaux, située à l’entrée de la Maurienne. Le site du projet est un tènement d’environ 5000 m2, qui regroupe un ancien bâtiment type «Mairie-école» de la fin du XIXème, abritant la Mairie en RDC et 2 logements à l’étage, et un bâtiment des années 1980 abritant la salle des fêtes. Les...

    Project details
    • Year 2014
    • Work started in 2013
    • Work finished in 2014
    • Client Mairie de Bourgneuf
    • Contractor CPC bois (Charpente, couverture zinc, bardage)
    • Cost 1 746 774 € HT
    • Status Completed works
    • Type Town Halls
    Archilovers On Instagram
    Lovers 4 users